David-Dao-en-sang

United Airlines paye les pots cassés

Vous avez surement entendu parler du buzz qu’a créé la compagnie aérienne United Airlines cette semaine? De nos jours, les grandes entreprises dominent le monde. Et le contrôle qu’elles possèdent sur notre société a parfois tendance à les mener jusqu’à l’abus. Heureusement, l’économie est bien faite et même les plus grandes sociétés peuvent souffrir de leurs erreurs. Par exemple, à la suite de l’expulsion violente de l’un de ses passagers, United Airlines a perdu 4 % en bourse.

Un abus de pouvoir indignant

Lundi dernier, à Chicago, un des passagers d’un avion de la compagnie aérienne United Airlines s’est vu violemment expulsé pour avoir refusé de d’abandonner sa place : en effet, les noms de quatre passagers – dont celui de David Dao – avaient été tirés au sort afin de laisser leur place à des employés d’une compagnie partenaire, n’ayant pas trouvé de volontaires auparavant. Une pratique des plus injustes.

Les policiers ont alors traîné Mr Dao hors de l’appareil à la demande de l’équipage, sous les caméras des téléphones des autres passagers. Les vidéos ont, bien sûr, fait le tour du net en moins de 24 heures, suscitant une forte indignation à travers le monde. Phénomène de cause à effet des plus classiques, la compagnie aérienne perdait, le jour suivant, près de 4 % en bourse.

United Airlines présente ses excuses

Suite aux conséquences dramatiques de l’incident de début de semaine, United Airlines n’a pas eu d’autre choix que de se résoudre à présenter des excuses à leur client, espérant adoucir un peu les moeurs. C’est le PDG d’United Airlines lui-même, Oscar Munoz, qui a pris la parole dans un communiqué de presse : « Je présente mes excuses les plus sincères au passager qui a été débarqué brutalement de l’avion. Personne ne devrait être traité de la sorte ».

Il qualifiait également l’incident de « vraiment horrible » et assurait, au nom de la compagnie, endosser les responsabilités et faire en sorte d’arranger les choses, soulignant qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. Une promesse assez floue n’annonce rien de concret pour l’instant.

David Dao toujours hospitalisé

Suite a ses quelques blessures, mais surtout à cause du choc émotionnel provoqué par l’incident, David Dao est toujours hospitalisé et ses avocats indiquent qu’il ne ferait aucune déclaration dans l’immédiat.

Quant à United Airlines, chacun se renvoie la balle. Le personnel de l’équipage assurent qu’ils avaient suivi la procédure imposée par la compagnie tandis que le PDG contre que l’incident ne correspond pas aux procédures habituelles … tout en rassurant ses employés que le client était perturbant et agressif et qu’il soutient chacun d’entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *