Achat médicaments en ligne

La vente de produits pharmaceutiques en ligne est elle un danger pour notre santé ?

La vente sur Internet n’est en rien limitée. Chaque produit, vendu hier dans votre épicerie locale, peut se retrouver aujourd’hui sur une marketplace. Des produits de santé tels des traitements médicamenteux ou des soins sont désormais disponibles partout sur Internet. Et comme à chaque fois sur Internet, il faut savoir garder la tête froide et bien ouvrir les yeux pour déceler les potentielles arnaques.

Une marchandise sensible

En matière de santé, le « laissez allez » ne peut exister, les professionnels réclament davantage de surveillance de la part du ministère afin d’endiguer ce danger potentiel, mais également pour ne pas bousculer l’équilibre de ce secteur économique. En effet, les points de ventes classiques se retrouvent menacés par ce manque à gagner, causé par la vente en ligne. Des sites e-commerces, spécialisés dans ce type de vente en France mettent en œuvre des processus de contrôle sur chacun de leurs produits afin d’en assurer la provenance et la qualité. Ce qui est, selon eux, une pratique responsable que tous professionnel devrait appliquer. Mais que dire des autres ? Comment peut-on être certain de leur bonne volonté ?

Les dangers du laxisme

Lorsque l’on parle de santé, on ne transige pas avec les procédures et la sécurité. Hors, comment assurer qu’un produit soit sain et de qualité lorsque ce dernier provient d’un pays ou les règles en la matière sont différentes. Salma Cheddad, professionnelle de la santé, pointait du doigt le fait que l’on puisse trouver dans des pays, tel le Maroc, une gamme très large de biens pharmaceutiques de toute sorte, du médicament classique contre la toux en passant par les compléments alimentaires, le tout sans autorisation ou prescription, achetable directement en ligne. C’est cette libre circulation, sans contrôle, de produit à risques qui inquiète les acteurs du secteur.

Une problématique que l’association «  Le Monde des Pharmaciens » à tenu a débattre lors de son congrès, réunissant près de 3000 participants et 90 sociétés du milieu. Les personnes en questions ont insisté sur la création d’une légalisation nouvelle et plus ferme afin d’encadrer au mieux ce type de vente sur le web. Des mesures nécessaires pour la santé et le bien-être de tous. Il est également important que nous gardions tous les yeux grands ouverts, face à un danger insidieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *