Cobot

Un nouveau système d’IA pour les cobots

Les robots collaboratifs, appelés « Cobots », ont le vent en poupe. Avec la pandémie du Covid-19, les entreprises veulent se moderniser en intégrant de nouvelles technologies dans leur processus de production. Les ventes de cobots n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Ce robot collaboratif pourrait bien devenir le collègue de demain : une entreprise américaine a décidé de leur apporter une intelligence artificielle.

Un robot capable d’apprendre

Le système repose sur une IA, une vision artificielle et une cinématique propriétaires pour créer un système d’exploitation plug and play. L’entreprise entend permettre à un robot collaboratif d’apprendre de manière indépendante au fil de ses interactions avec les humains ou d’autres robots. Dans ce cas de figure, tout ne repose pas sur la programmation, ce qui permet de gagner du temps et de réduire sa complexité. C’est justement celle-ci qui reste un obstacle majeur à l’adoption de l’automatisation.

Cette innovation a pour objectif de donner un nouveau souffle à une technologie vieillissante. Exit la robotique rigide des années 90, les entreprises spécialisées dans la robotisation veulent développer des robots industriels pilotés par Intelligence Artificielle (IA)  bénéficiant de systèmes d’exploitation universels.  L’entreprise américaine compare le lancement de son IA avec l’explosion des applications téléphones mobiles lors de la création des systèmes d’exploitation iOS et Android. Il est prévu par les experts que d’ici 2022, un travailleur du 5 aura un robot intelligent comme collègue.

Un robot qui séduit les entreprises

La robotique collaborative est l’un des segments de systèmes robotiques à la croissance la plus rapide, car elle plaît particulièrement aux PME et TPE. Les cobots, moins coûteux que les robots industriels, permettent un vrai partage entre l’Homme et la machine : le robot opère des tâches répétitives avec force, endurance et précision tandis que son collègue humain prend en charge des tâches plus complexes grâce à sa réflexion et son savoir-faire.

Les cobots sont flexibles, et plutôt faciles à programmer. Ils ne sont pas encombrants et ne risquent pas la sécurité des employés : leurs bras robotiques sont dotés de plusieurs degrés de liberté et suffisamment petits pour être installés à proximité d’une table d’atelier.

Un marché en pleine expansion

Les entreprises sont d’autant plus enclines à moderniser leur industrie, compte tenu des nouveaux enjeux imposés par la pandémie. De 2016 à 2025, le chiffre d’affaires mondial des livraisons de matériel destiné à la production de cobot devrait connaître un taux de croissance 49,8 %, contre 12,1 % pour les robots industriels et 23,2 % pour la robotique commerciale.

Aujourd’hui, le marché de la robotique collaborative est encore petit, avec des revenus mondiaux atteignant environ 292 millions de dollars en 2017. Cependant, d’ici 2025, ce chiffre devrait dépasser les 1,23 milliard de dollars de revenus mondiaux.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *